Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PARTI SOCIALISTE

  • En campagne pour les législatives 2017

    Fierté que d'accueillir Bernard Cazeneuve venu soutenir les socialistes @jccambadelis et @FrancoisDagnaud à #Paris19 #PS

    L’image contient peut-être : 1 personne

    L’image contient peut-être : 7 personnes, plein air

    L’image contient peut-être : 8 personnes

     

    L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout, costume et plein air

     L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et costume

  • Sursaut de gauche indispensable !

    Le peuple de droite a bien voté pour le programme le plus réactionnaire et thatchérien (autorité, réformes structurelles profondes etc.).

    Alain Juppé comme Hilary Clinton a voulu prendre aucun risque et n'a crée aucune réelle envie/dynamique. Les Français veulent du mouvement pas un quinquennat pour rien.

    L'ancien président Sarkozy, qui tenait l'appareil LR, est apparu tout au long de la campagne comme démagogue et "has been". il n'a pas réussi à reconnaitre les erreurs de son quinquennat et surmonter son rejet de 2012, La course aux idées FN était suicidaire, Buisson avait définitivement tort.

    NKM, LeMaire et Copé ont fait de piètres scores, il n'est pas certains que confondre candidature à l'élection présidentielle et tournées médiatiques soit utile/malin.

    La victoire de François Fillon doit sans doute beaucoup aux médias, aux rejets de Juppé/Sarkozy, aux soutiens d'une droite catho radicalisée,à ses positions de rupture fortes et son image d'homme intègre (il a parlé d'un État en faillite des 2007, il a combattu les triches de Copé etc.).

    Ces primaires montrent l'envie de victoire du peuple de droite.

    La gauche doit se ressaisir et proposer un programme et un candidat capable de défendre le bilan du quinquennat hollande et de tracer le sillon d'un nouveau quinquennat de réformes profondes du pays.

    La gauche doit cesser de penser à 2022 et construire des primaires ouvertes porteuses d'unité. On ne peut pas faire l'impasse sur 2017 !

    Sursaut de gauche indispensable !

    primaires, nkm, fillon, sarkozy, copé, juppé, france, LR, PS, président, présidnetielle

  • Nous devons oser avancer dans l'intégration politique#referendum #UE

    Intervention en Ag #PS sur le #Brexit ; nous devons oser avancer dans l'intégration politique#referendum #UE

    Le référendum anglais a crée un séisme, mais ce n'est pas la première fois : NON danois, NON irlandais au traité de Nice, NON français à la Constitution européenne, mais pour la première fois la solidarité européenne ne s'exprime pas. on n'essaye pas de retenir le Royaume Uni.
    On ne propose pas de revoter ni de renégocier. Pourtant, même à Londres on entend des voix s'élever pour demeurer dans la Maison commune.

    Certes, l'Angleterre a souvent bloqué la construction politique et sociale de l’Union (ce qui explique la satisfaction de certains de la voir partir), mais rappelons nous que même lorsque les sociaux démocrates étaient majoritaires en Europe, à l'époque de l'Europe des 15, les inflexions étaient insuffisantes, on n'a pas réussi à changer le cours de l'Europe.

    Le PS français est sans doute encore le parti le plus à gauche de l'Union européenne ce qui lui donne des responsabilités particulières, mais nous devons sortir du "flou", sortir du compromis, de l'Europe des petits pas.

    13501675_1105741906151119_1745816509388284070_n.jpg

    Plusieurs Chanceliers allemands dont Angela Merkel ont proposé aux Présidents français d'avancer vers plus d'intégration : avec des nouvelles "souverainetés partagées" ou des coopérations renforcées ; la France n'y a jamais répondu favorablement.

    Il est temps de choisir l'Europe que nous voulons vraiment. Et nous ne devons pas avoir peur de l'Europe fédérale, du référendum interne pour clarifier nos choix, et du référendum proposé aux peuples d'Europe à conditions que le nouveau traité, les avancées proposées soient claires.

    Nous devons sortir de l'ambiguïté car partout en Europe les nationalistes et populistes prospèrent.

    Europe, Brexit, UE, Mahor CHICHE, PS, PSE, Référendum

    De la même manière, la question de l'unité de la gauche PODEMOS et du PS est posée, on voit en Espagne que l'unité permettrait électoralement de battre le Parti populaire. 


    En France, on a perdu de nombreux scrutins et Paris est un beau modèle d'actions de transformations de la cité, mais sur le plan national moins d'UN an avant la présidentielle rien n'est prêt : primaires, programme...la menace de l'extrême droite première à l'issue de la présidentielle nous oblige pourtant à l'unité et œuvrer encore plus à la réussite collective.

    AG PS, Paris19, Section Jean Jaures

  • Le budget participatif, l'instrument du renouvèlement de la démocratie parisienne

    Depuis les premières expériences de pays d'Amérique latine le budget participatif connait un impressionnant développement ; il consolide la participation citoyenne y compris sur le Continent Africain qui compte d'ores et déjà 300 expériences de budgets participatifs.

    Le budget participatif se développe aussi en France et en particulier à Paris, il permet d'associer les citoyens à la construction de la Ville et de renouveler la démocratie locale.

    Paris a organisé cette année sa deuxième édition amplifiant le nombre de porteurs de projets et de votants, c’est un bel exemple de réussite d'initiative participative.

    Lire la suite